mont de marsan criterium M2FX

Bilan de notre premier Critérium

Il y’a un peu plus d’un mois nous vous parlions du Critérium M2FX. Ce week-end, l’équipe de Be-Cycle s’est rendue à Mont de Marsan, dans le Sud-Ouest,  pour faire partie de la course. On vous raconte notre journée heure par heure. 

Vidéo par M2FX Cycling

 

Le critérium comme si vous y étiez

9h30 : La bonne nouvelle du jour : le soleil sera au rendez-vous. Les coureurs arrivent petit à petit sur la zone de la course situé à Mont de Marsan. Un lieu idéal pour le bon déroulement de la journée. Une boucle de 700 mètres avec un revêtement très roulant et un large champ au milieu où se préparent les coureurs. Une soixantaine de cyclistes sont attendus pour cette nouvelle édition qui présage encore une fois du grand spectacle.

10h : On prend tous la route pour un bon ride à plus de 70 cyclistes dans le centre ville. On fait connaissance avec les coureurs, le tout dans la bonne humeur.

11h : Tous les participants récupèrent leurs dossards et finissent d’installer les stands. On en profite pour faire un petit tour dans la zone pour repérer les plus beaux vélos, notamment les Rodagira de la team Disorderly Habits. Les premiers coureurs placent leurs rouleaux pour commencer à faire tourner les jambes tandis que d’autres préfèrent partir en repérage du parcours.

12h : Tirage au sort des poules. 3 au total, de 22 coureurs. Martin se retrouve dans la poule B. Le départ pour lui est prévu à 14h30.

mont de marsan criterium M2FX

Crédit photo ALN photography

13h30 : Les poules se lancent chacun leur tour par 20 minutes d’échauffement, suivis des 15 tours de qualification avec départ lancé. La première poule commence à tourner, quand on commence à prendre conscience du niveau des coureurs. Martin a fini à la 12ème place et devra disputer les repêchages. Seul les 10 premiers coureurs se qualifient directement pour les demi-finales.

Une vidéo publiée par Be-Cycle (@be_cycle) le

 

La repêche se fait sur 10 tours. Les 6 premiers remportent leur ticket pour participer aux manches suivantes. Martin a fait plus de la moitié de la course en 7ème position, mais s’est malheureusement fait distancer dans les derniers tours par le peloton pour terminer à la 13ème place.

15h : Début des demi-finales de 20 tours avec une allure nettement plus rapide ! 30 riders y participent. Le départ se fait arrêté cette fois ci.  6 d’entre eux se qualifient d’office. Les autres se disputeront durant une ultime manche de repêchage. Seulement 4 coureurs se verront finir le critérium.

16h : Repêchages intenses avec les derniers compétiteurs. 10 tours de plus pour pouvoir disputer la dernière manche de cette journée.

mont de marsan criterium M2FX

Crédit photo ALN photography

17h : Pour la grande finale, les 20 cyclistes se lancent pour 25 tours dans une manche tactique et rapide. Une finale homogène qui créera un gros peloton. Certains coureurs abandonnent d’épuisement, tandis que d’autre puisent dans leurs dernières ressources pour obtenir cette première place. La team Disorderly Habits sait se faire remarquer et se place en tête tout au long de la course. 5 coureurs se disputaient cette première place, Vanotti (13), Legon (53), Dalbigot (42), Pacifico (12) et Oury (18). Une lutte sans merci qui se termine par un sprint final explosif.

18h : Remise des prix

mont de marsan criterium M2FX

Crédit photo ALN photography

Le classement définitif :

Points Challenge National

www.caropaulette.com

Une journée qui restera gravée dans les mémoires de tous grâce à une organisation au top et une très bonne ambiance. Merci à Thomas, Nicolas D. et Nicolas H. mais aussi à ALN Photography pour les photos et à Nicolas Higonenq pour cette superbe vidéo.

On vous dit à l’année prochaine !

#BeCycleBeHappy

Ps : Toutes les photos sur le Flickr Mont-de-Marsan Criterium #2

 

 

Passionné de sport et de nouvelles technologies, je partage avec toi sur ce blog mon quotidien de triathlète débutant. #swimbikerun #eatclean #running 21 ans / Bordeaux

  • Manu

    Très bel article ! Bravo

    • Merci beaucoup Manu. A très bientôt dans l’un de nos prochains articles 😉