Compte-rendu – 10k et Trail Courir en Born

Comme vous avez pu voir avec l’évolution du blog, on se met à parler de plus en plus de triathlon et dernièrement course à pied (CR Marathon de Bordeaux). Parce que oui, même Martin s’est mis au running. L’avantage de cette activité, c’est qu’elle se pratique partout, très facilement et que beaucoup de petites courses sont organisées toute l’année. 

Des kilomètres pour une belle cause

Dimanche dernier, on a donc profité de l’évènement Courir en Born, organisé sur le site de Latécoère à Biscarrosse pour prendre le départ de nos premières courses en solo. Cet évènement, initié par différentes associations, permet de financer des actions caritatives, autour du handicap et du sport. Raison supplémentaire pour soutenir cette belle cause et inviter les amis à prendre le départ de cette course (coucou Manon, Thibault et Wladimir). La 12ème édition de cet Courir en Born a rassemblé plus de 500 personnes, se partageant 5 épreuves : un semi, un trail, un 10k, une marche et une course pour les enfants. Niveau météo, on a eu la chance de courir avec le temps idéal : un soleil légèrement voilée et une vingtaine de degré sans vent.

course_courir_en_born_2017

Martin a choisi le 10k sur route, accompagné de Manon et Wladimir. Fabien et Thibault ont choisi le petit 15k trail dans le sable. Pour te livrer nos impressions, on a décidé de faire une petite partie chacun pour te parler de nos épreuves respectives de ce Courir en Born.

10k pour Martin

8h30 – Arrivée à Latécoére, le monde commence à pointer le bout de son nez. Récupération des dossards et on part encourager les deux collègues pour le départ du 15km. 140 coureurs sur la ligne de départ, le coup d’envoi retentit et nous les voyons partir en trombe sur le circuit.

9h15 – Échauffement et préparation des muscles pour l’effort de la course.

9h45 – Départ pour 10k, un circuit très bien aménagé qui nous fait passé par les bois, par le château et par la piste cyclable. Le soleil et la chaleur sont au rendez vous, ça promet une bonne course!  Nous partons tous les trois en même temps, Wladimir nous largue rapidement pour rejoindre la tête de  course, et nous restons au même rythme avec Manon.

Wladimir à l'arrivé du 10k Courir en Born de Biscarrosse

2,8k – Nous étions lancés sur un rythme de 5,05 mn/km et croisons le premier coureur qui entamait déjà sont 7eme kilomètre. Nous maintenons l’allure et nous profitons de la vue du lac sans la moindre vaguelette pour nous redonner la motivation nécessaire.

5,5k – Déjà la moiter du parcours et le second ravitaillement s’offre à nous, le temps de poser pour la photo officielle 😉 et c’est reparti  pour 5Km, nous avons l’occasion de nous imaginer notre classement en croisant les autres coureurs derrière nous. Nous étions tout de même en milieu de classement.

8k – Manon commence à fatiguer, je décide donc de l’aider en l’encourageant et en ralentissant l’allure jusqu’à là, plutôt rapide pour notre niveau. Mais la chaleur commençait à frôler les 30° et la fatigue arrivait doucement dans les jambes.

10k – Arrivé en 55 minutes et les frissons donnés par les spectateurs nous encourageant, nous donnait l’envie de repartir pour un tour supplémentaire 🙂 . On passe la ligne d’arrivée ensemble avec le sourire en 54 et 55 ème position. Un réel exploit pour notre première course, remplie de plaisir.

Manon et Martin à l'arrivé du 10k Courir en Born de Biscarrosse

C’était une super course, que du positif, une organisation des plus méticuleuse, qui m’a donné envie de poursuivre mes efforts et de m’inscrire à plusieurs courses pour voir mon amélioration en temps et en heure (ou plutôt en minutes) sur du 10K. Merci Courir en Born !!!!

15k trail pour Fabien

8h15 – Manon et Thibault passe chez moi me récupérer et nous partons sur le lieu de la course, juste à côté. Petite crainte ce matin en constatant que la cheville tire encore pas mal et que le parcours sur un sol meuble ne va pas arranger les choses. Enfin, je pose encore le pied facilement, je sais que je ne prends pas énormément de risques non plus. Arrivé sur place, on croise beaucoup de coureurs qui se changent, et d’autres qui prennent le bus pour rejoindre le départ du semi, à Biscarrosse plage. On retrouve Martin et Wladimir vers 8h30 qui étaient venus nous encourager pour le départ.

8h55 – On se place sur la ligne de départ. 140 traileurs autour de nous règlent leurs montres et vérifient que le capteur GPS est bien fixé sur la chaussure. On se met vers le milieu du groupe, ne connaissant pas l’allure qui sera donné dès le début.

9h – Top départ ! Ca part fort devant, on temporise bien avec Thibault. Aucune stratégie de course, on y’est en mode YOLO, le but c’est de finir. Je reste aux côtés de Thibault sur les premiers 500m. Me sentant en cannes, je me dis qu’il fallait que je mette un coup de boost maintenant, pendant que le sol était encore a peu prêt stable. Je double une cinquantaine de personnes sur 200m histoire de me placer avec un peloton qui semblait convenir à mon allure.

2k – Ok, ça va commencer à grimper dès le début de la forêt. Je vais voir comment ça se passe, mais pour l’instant, jambes OK, allure OK, et cheville une fois chaude, plus du tout douloureuse. Ca déroule tranquille, je me place avec 2/3 coureurs, ça se passe bien.

3k-5k – Les premières dunes font chauffer un peu les cuisses et les mollets. Je double dans la montée pour mieux me faire doubler dans les descentes. Une fois la cheville réparé, va falloir que l’on m’apprenne à descendre (poke @Bastien). 5k, le premier ravito. Un verre d’eau sur la casquette, et je tourne la tête.

Parcours du trail Courir en Born de Biscarrosse 2017

5k – La première vraie difficulté. Une courte dune mais 35% de dénivelé. Petite séance d’escalade sur du sable qui nous empêche de trouver le moindre appui. Une fois en haut, on trace son chemin au milieu des fougères.

5k-9k – Bon là, on bouffe de la fougère comme on dit. Au sommet d’une énième dune, le point de côté de la mort. Je me plie en deux, je respire comme un goret, je me fait doubler par 8 personnes qui m’encouragent, et je repars.

9k-13k – Second souffle retrouvé, je reprends un bon rythme, surtout que le parcours devient un peu plus roulant, avec un sol plus stable et moins de côtes.

14k – Je reconnais le parcours, je sais qu’il ne reste qu’un bon kilomètre. Je décide de relancer la machine en augmentant le rythme. Je reprends 3/4 places. Ca motive bien, surtout que l’on retrouve le public sur le bord de la route.

15k – On fini en costaud et on passe la ligne d’arrivé ! Le speaker annonce 1h22. Je pars au ravito de fin et m’hydrate (que de l’eau pour l’instant). Il a fait très chaud en fait ! Thibault arrive 5min après moi. Je ne pensais pas le voir arrivé si vite, lui qui s’est mis à courir il y’a un mois ^^.

Fabien à l'arrivé du trail Courir en Born de BiscarrosseThibault à l'arrivé du trail Courir en Born de Biscarrosse

Au final, je termine à la 32e positon sur 139 et Thibault à la 52e. Podium Espoir pour tous les 2 (en même temps on était que 2)

Bilan de cette course très positif. Franchement, une épreuve nature comme je les aime, une bonne ambiance, une bonne organisation, un résultat pas si mauvais. Puis surtout, ça m’a donné envie de me tester sur du vrai trail montagne pour connaitre la définition de D+. Et un bon entrainement pour l’épreuve de fin du mois de juin, avec un Swim & Run entre lacs et forêts.

Photo Bling bling beignet Biscarrosse à Courir en Born

En tout cas, je peux vous garantir que vous verrez prochainement la team #blingblingrunningcrew alignée sur les courses du coin.

Fabien x Martin

 

Crédits photos : aceb bisca

Passionné de sport et de nouvelles technologies, je partage avec toi sur ce blog mon quotidien de triathlète débutant. #swimbikerun #eatclean #running 21 ans / Bordeaux

  • Cyril Thiercelin

    super martin, ravi de voir que tu passes aussi à la course à pied, de belles aventures à venir